Javascript Menu by Deluxe-Menu.com
  S'identifier (Mail):
  Accueil  
   
 

Nature et Alimentation

 
 
Diffusez votre publicité
éthique et écologique

Recevoir les actualités (mail):

plan du site    contact    déconnection  

Nature et Alimentation : Alimentation > Introduction

Alimentation

Introduction


Parce que l'alimentation est essentielle pour la vie, le plaisir de manger de manière saine, agréable et variée contribue à son équilibre ; pour que le plaisir soit complet, la nourriture consommée doit être elle-même produite sans nuire à l'équilibre écologique global de la planète, tout en contribuant à son équilibre économique. Les produits sont cultivés localement, les variétés sont adaptées au terroir et les exploitations sont à taille humaines : ce n'est pas un monde utopique, c'est le monde que nous devons retrouver pour préserver la vie.
L'industrie agroalimentaire, telle qu'elle existe depuis 50 ans, a dénaturé notre alimentation :
  • Elle a rationalisé les cultures en développant la monoculture et l'agriculture intensive. Ce faisant, elle a induit une vulnérabilité importante des espèces et des sols compensée à grand renfort de chimie et de génétique. Ce système marche sur la tête en développant des modes de production contre nature qui induisent des problèmes que l'on tente de résoudre en s'éloignant de plus en plus des lois biologiques fondamentales.
  • Elle a uniformisé les produits proposés aux consommateurs, fait disparaître la notion de saisonnalité, faire disparaître la notion de régionalité en délocalisant les productions pour ensuite ré-acheminer les produits sur la base d'un raisonnement purement économique sans prendre la mesure des conséquences environnementales des dépenses énergétiques induites.
  • Elle a même standardisé les goûts en les synthétisant chimiquement.
   

Au delà de la perte de la diversité biologique, l'industrie agroalimentaire a induit une perte importante des connaissances culturelles en matière d'alimentation.

Depuis le début du XXème siècle, nous avons perdu 75% de la diversité génétique des produits agricoles et moins de 30 végétaux nourrissent 95% de la planète ; de même, la moitié des races animales d'élevage ont disparues. Est-il besoin de rappeler que le mécanisme permettant à la vie de s'adapter aux mutations environnementales est impossible sans une précieuse réserve d'écosystèmes, de races et de variétés régionales.

Ce discours n'est pas une simple alarme, c'est une réalité scientifiquement constatée. La modification des écosystèmes sur les 50 dernières années n'a pas d'égal dans l'histoire de l'humanité, ni d'ailleurs le génocide des connaissances gastronomiques et culturelles qui l'accompagne. Nous sommes de plus en plus nombreux à faire ces constats et certains d'entre nous ont trouvé des moyens d'actions, comme l'organisation SLOW FOOD.

Sur ce thème:    Bibliographie    Envoyer à un ami

  Qui sommes-nous ? - Ethique du réseau - Ressources presse - Mentions légales