Javascript Menu by Deluxe-Menu.com
  S'identifier (Mail):
  Accueil  
   
 

Le corps et l'esprit

 
 
Diffusez votre publicité
éthique et écologique

Recevoir les actualités (mail):

plan du site    contact    déconnection  

Corps et Esprit : Thérapies > Pourquoi une thérapie ?

Pourquoi une thérapie ?


Nous trouvons banal de nous précipiter chez le médecin pour un rhûme qui se guérirait tout seul, mais l’idée de consulter pour un mal-être générant beaucoup plus de souffrances est un pas qui semble souvent insurmontable. Pire, nous avons tendance à consulter un médecin en cas de mal-être, avec une consommation d’anti-dépresseurs qui ne nous aide pas à trouver le véritable sens de nos souffrances.
Quand nous constatons des moisissures dans notre maison, nous pouvons certes la saturer de produits chimiques. Mais avec un meilleur conseil, nous pouvons également aérer.

La psychothérapie, n’est-ce pas pour les fous ?
Définir la folie n’est pas chose aisée, mais la psychothérapie n’est naturellement pas réservée à ces cas extrêmes, pas plus que la médecine ne s’applique qu’aux maladies chroniques ou auto immunes.

On m’a dit qu’une psychothérapie est longue, ils n’ont pas intérêt à se dépêcher !
Vous pourriez faire ce procès d’intention à tout type de médecin. Aucun n’a d’intérêt financier à vous soigner rapidement. Si vous avez perdu confiance dans l’éthique de votre thérapeute, il est urgent d’en changer. Le rythme dépend surtout de vous, vous êtes l’acteur principal de votre évolution.

Je connais quelqu’un qui a suivi une psychothérapie, il n’est plus lui-même !
N’a-t-il pas l’impression, lui, d’être devenu un peu plus lui-même ?
Pourquoi un psychothérapeute doit-il avoir suivi une psychothérapie ? S’il est malade comment peut-il me soigner ?
Cette étape est indispensable pour éviter que son parcours personnel ne vienne interférer à son insu dans son ressenti par rapport à vos problèmes. Tous les thérapeutes ont un cheminement personnel plus ou moins semé d’embûches. C’est dans ce parcours qu’ils puisent la sensibilité, l’empathie, l’intuition, la qualité d’accueil nécessaire à ce métier si particulier.

Comment puis-je savoir si je vais bien ?
Si l’on dressait une liste de tous les comportements, caractères, habitudes, maladies, colères qui sont des conséquences d’un déséquilibre psychologique, vous y trouveriez probablement la majorité de ce qui constitue votre quotidien. Pour autant, ces symptômes sont des modes de compensation face à un vécu forcément imparfait, qui peuvent être tout-à-fait adaptés pour vous. Donc « aller bien » n’a pas grand sens. Votre vie vous convient-elle, où souhaitez-vous autre chose, plus de sens, plus de profondeur ? Si cette réponse vous semble une pirouette, essayez un petit exercice : enfermez vous dans une pièce, sans bruit, asseyez vous, fermez les yeux, et n’essayez pas de penser à quelque chose, pendant quelques minutes. Personne ne vous a influencé, vous voici un petit peu plus proche de vous-même. Comment vous êtes vous trouvé ? Allez vous bien ?

"J’aurais honte d’aller chez un psy"
Un psychothérapeute accueillera votre malaise sans jugement, c’est la base de sa démarche, et il vous aidera à ne pas vous juger vous-même.

Sur ce thème:    Liens    Bibliographie    Envoyer à un ami

  Qui sommes-nous ? - Ethique du réseau - Ressources presse - Mentions légales